Des bulles pour les docs

Accueil - Auteurs - Titres - Niveau
BDBDBDBDBDBD
Des bulles pour les docs, qu'est-ce que c'est ?

Un site pour les professeurs documentalistes qui aiment la bande dessinée, et pour ceux qui ne l'aiment pas ! Je suis professeur documentaliste dans un collège du Loiret, et j'aime la BD. Je vous propose mes impressions de lecture d'albums, pour le collège, le LP et le lycée. Point de vue forcément subjectif, voire partial, où piocher des idées pour compléter un fonds documentaire ou se faire plaisir...


La dernière bulle...
Couverture de l'album
























Les esclaves oubliés de Tromelin / Sylvain Savoia. Dupuis, 2015. 20,50 €. 978-2-8001-5038-3

  
  
     Tromelin est à peine une île. Un banc de corail posé sur un haut-fond volcanique et cerné par des abysses de 4500 m., une pastille de 1 km de long sur 700 m de large, perdue dans l'océan Indien. Les missions des Terres Australes Françaises y déposent des scientifiques, comme sur les îles Kerguelen ou d'autres morceaux de terres des antipodes pour y étudier la faune, la flore, le climat... C'est sur cet îlot perdu qu'un navire de la Compagnie des Indes s'abîma en 1761, avec à son bord 160 esclaves emmenés contre l'avis du Gouverneur Général. Quatre-vingts d'entre eux survivront au naufrage, et aideront l'équipage rescapé à reconstruire un navire avec les débris de l'épave. 56 jours après le naufrage, ils verront les blancs embarquer, sur la promesse de revenir les chercher dans les deux mois. Cette promesse restera lettre morte, ils passeront quinze ans sur l'île, à survivre au jour le jour aux tempêtes qui la recouvrent périodiquement, au manque de nourriture, de plantes médicinales, d'abri et d'espoir. Quand enfin un vaisseau abordera, seuls huit rescapés seront encore debout : sept femmes et un enfant de huit mois...

    « Ses jambes sont fatiguées de l'avoir amenée si loin. Au bord du monde. Il a fallu traverser des endroits qu'elle ne connaissait pas. Depuis les hauts plateaux jusqu'ici, des jours et des jours de marche entre les pierres, les plantes, à travers les forêts, les rivières, le long de pistes interminables. A peine nourrie. Elle est frêle, tremblante devant ce spectacle nouveau. L'océan grand ouvert. Prêt à l'avaler. (…) Elle pensait que rien ne pouvait être pire que leur capture... Mais l'imagination se limite aux champs de la connaissance. »
Cet album mêle l'histoire des esclaves oubliés de Tromelin à celle des chercheurs en mission sur l'île pour tenter de retrouver leurs traces. Sylvain Savoia, comme avant lui Emmanuel Lepage (« Voyage aux îles de la désolation ») accompagne les archéologues dans leurs fouilles et raconte ce qu'il voit dans une bande dessinée documentaire. L'équipe, patiemment, met à jour les restes de constructions qui racontent un peu de la vie de ces hommes et femmes abandonnés au milieu de nulle part. Les temps se succèdent et se répondent, à mesure que la mission actualise ce qu'on sait d'eux. Si le texte est parfois touffu (l'album s'adresse à de bons lecteurs), l'auteur possède un talent certain pour la narration, autant que pour le portrait. Il fait de son héroïne, Tsimiavo, une beauté indomptée au regard perçant. Ont-elles survécu parce qu'elles n'avaient plus rien à perdre ?
L'histoire, évoquée par Emmanuel Lepage et longuement étayée ici par Sylvain Savoia, possède une force évocatrice propre. Il lui donne un relief particulier en l'incarnant dans des personnages qu'il imagine et en racontant en écho le travail des chercheurs. Un récit terrible à proposer aux très bons lecteurs en collège et aux lycéens.
Pour vous retrouver parmi les bulles...
Trois accès possibles :
- par auteur,
- par titre,
- par niveau de lecture (dès le collège / à partir du lycée).

D'autres lectures sont à retrouver sur le site (aux multiples ressources) des professeurs documentalistes de l'académie de Dijon.

Mise à jour : 28/11/2016 - Contact