Des bulles pour les docs

Accueil - Auteurs - Titres - Niveau
BDBDBDBDBDBD
Des bulles pour les docs, qu'est-ce que c'est ?

Un site pour les professeurs documentalistes qui aiment la bande dessinée, et pour ceux qui ne l'aiment pas ! Je suis professeur documentaliste dans un collège du Loiret, et j'aime la BD. Je vous propose mes impressions de lecture d'albums, pour le collège, le LP et le lycée. Point de vue forcément subjectif, voire partial, où piocher des idées pour compléter un fonds documentaire ou se faire plaisir...


La dernière bulle...
Couverture de l'album
























© Editions Casterman S.A./Félix Delep, Xavier Dorison
Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur, elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des Editions Casterman S.A. Toute reproduction ou utilisation non autorisée est constitutive de contrefaçon et passible de poursuites pénales.
Le château des animaux, 1. Miss Bengalore / Félix Delep, Xavier Dorison. Casterman, 2019. 15,95 €. 978-2-203-14888-8. (Série prévue en quatre tomes).

 Ce qui frappe d’abord, c’est la beauté de la couverture, sur laquelle trône un taureau majestueux, encadré de quatre chiens, devant un petit chat blanc longiligne. Le trait est moins doux à l’intérieur de l’album, mais on sent au premier regard qu’on a à faire à un univers visuel riche. En préambule, Xavier Dorison expose les intentions qui ont présidé à la mise en œuvre de cette série directement inspirée de la célèbre « Ferme des animaux » de Georges Orwell. Le roman, œuvre majeure de la littérature mondiale, questionne le totalitarisme en imaginant une ferme dans laquelle les animaux, s’étant libérés du joug des humains, retombent dans les mêmes ornières en mettant en place leur propre régime autoritaire. Dans son préambule, Xavier Dorison met en parallèle les autocrates qui ont inspiré Georges Orwell (Staline ou les révolutionnaires de la Terreur française), avec les hommes de paix qui ont aussi marqué le 20e siècle : Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela. Le propos est clairement d’introduire la possibilité d’une résistance non-violente dans le système totalitaire.

    Quand commence le récit, la ferme est depuis longtemps aux mains des animaux. Tellement longtemps qu’on ne se souvient même plus depuis quand, ni pourquoi les hommes sont partis. Le système mis en place par Silvio, le taureau président, appuyé sur une milice de chiens, est bien rôdé : chaque animal de la ferme trime tout le jour et dépose son dû au grenier central, en échange d’une maigre pitance et d’une illusoire protection contre de soi-disant meutes de loups qui menaceraient la ferme. Silvio trafique les richesses amassées contre des caisses de champagne et de croquettes pour chiens avec un homme sorti d’on ne sait où. L’espoir semble bien avoir déserté le château, et la terreur est ancrée dans les esprits.
    Pourtant un rat débarque un jour, qui va de place en place pour jouer un spectacle mettant en scène un petit homme chauve à lunettes qui résista sans violence aux ordres d’un roi lointain, en utilisant une arme qu’aucun canon ne peut détruire : la vérité. Quelques animaux, parmi les plus chétifs, écoutent le rat, et écoutent leur coeur : il est peut-être possible de faire quelque chose pour secouer le joug ?

« Nul ne savait encore qui en réchapperait, qui y mourrait, qui y trahirait ou même si un seul d’entre eux arriverait jusqu’au bout. Mais ce jour-là, un chat, un lapin et un rat, l’espace d’un moment, avaient fait taire la peur et naître l’espoir. Et pour quiconque a connu comme moi le terrible château des animaux, il ne pouvait y avoir qu’un seul mot pour qualifier cette grande nouvelle… un miracle. »

    Une série de très grande qualité à proposer en collège et lycée, et à glisser aux collègues de lettres qui étudient « la Ferme des animaux » en classe.

Pour vous retrouver parmi les bulles...
Trois accès possibles :
- par auteur,
- par titre,
- par niveau de lecture (dès le collège / à partir du lycée).

D'autres lectures sont à retrouver sur le site (aux multiples ressources) des professeurs documentalistes de l'académie de Dijon.

Mise à jour : 01/06/2020 - Contact