Des bulles pour les docs

Accueil - Auteurs - Titres - Niveau
BDBDBDBDBDBD
Des bulles pour les docs, qu'est-ce que c'est ?

Un site pour les professeurs documentalistes qui aiment la bande dessinée, et pour ceux qui ne l'aiment pas ! Je suis professeur documentaliste dans un collège du Loiret, et j'aime la BD. Je vous propose mes impressions de lecture d'albums, pour le collège, le LP et le lycée. Point de vue forcément subjectif, voire partial, où piocher des idées pour compléter un fonds documentaire ou se faire plaisir...


La dernière bulle...
Couverture de l'album
























© Editions Casterman S.A./Michel Plessix, Frank Le Gall

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur, elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des Editions Casterman S.A., toute reproduction ou utilisation non autorisée est constitutive de contrefaçon et passible de poursuites pénales.
Là où vont les fourmis / Michel Plessix, Frank Le Gall. Casterman, 2016. 978-2-203-09821-3. 18 €.
  
  
        « Au lieu d’aller à l’école comme les autres enfants, Saïd préférait passer ses journées à suivre les fourmis qui remontaient à la queue leu leu le long du caniveau. Il se demandait, plus que tout le monde, où pouvaient se rendre les fourmis. Mais il n’en savait jamais rien, car il n’osait pas dépasser la fontaine. Sa mère le lui avait défendu ». Un jour, pourtant, Saïd va avoir la possibilité de sortir de son village, grâce à la rencontre qu’il fait avec un vieil homme bourru qui l’emmene droit dans le désert, au milieu de nulle part, et le plante là avec un troupeau de chèvres à garder. Ce vieil homme, son grand-père, a un pèlerinage à faire, puisque arrivant au soir de sa vie il n’est jamais encore allé à La Mecque. Il laisse donc ses bêtes à Saïd, l’abandonnant sous l’arbre qui a abrité tous ses jours depuis des années, en compagnie d’une vieille chèvre et du troupeau. « Saïd lui, se demandait à qui il devait dire adieu… A son grand-père ou bien à lui-même ? »

    Les jours s’ajoutant aux jours, Saïd se résigne à cette morne existence, d’autant mieux qu’il a découvert le secret de la vieille chèvre, Zakia : c’est une chèvre enchantée, qui parle et philosophe à ses heures perdues (et elle en a beaucoup). Avec elle, la vie a plus d’attrait au milieu du désert. Les semaines passent, rythmées par les visites de ce grand imbécile de Kahil, chargé de l’approvisionnement du jeune berger. Mais il y a une chose à laquelle Saïd n’arrive pas à renoncer, c’est de découvrir où s’en vont les fourmis. D’après Zakia, qui l’a vu en rêve, elles vont toutes au même endroit : au bord de la mer, là où tombent les étoiles filantes. Chacune dépose là le grain de sable qu’elle porte, et ce grain de sable se transforme en tas d’or, formant un très grand trésor sur la plage. A force de rêver, Saïd découvre le moyen d’en avoir enfin le cœur net, avec l’aide de sa très sage chèvre parlante.

    Il faut entrer dans cet album, ainsi que le suggèrent leurs auteurs, comme on entre dans un conte. On y croise d’ailleurs quarante voleurs, une sorcière géante, une lanterne magique… de multiples fragments de merveilleux qui tissent une initiation douce avec une fin heureuse. Le trait caractéristique de Michel Plessix se prête particulièrement au conte, on le sait depuis « Le vent dans les saules ». Avec la mise en couleurs harmonieuse de Sébastien Orsini, il tisse ici une jolie histoire pour les plus (ou moins) jeunes – l’album fait partie de la sélection 2017-2018 du défi Babelio junior.



Pour vous retrouver parmi les bulles...
Trois accès possibles :
- par auteur,
- par titre,
- par niveau de lecture (dès le collège / à partir du lycée).

D'autres lectures sont à retrouver sur le site (aux multiples ressources) des professeurs documentalistes de l'académie de Dijon.

Mise à jour : 13/11/2017 - Contact