Des bulles pour les docs

Accueil - Auteurs - Titres - Niveau
BDBDBDBDBDBD
Des bulles pour les docs, qu'est-ce que c'est ?

Un site pour les professeurs documentalistes qui aiment la bande dessinée, et pour ceux qui ne l'aiment pas ! Je suis professeur documentaliste dans un collège du Loiret, et j'aime la BD. Je vous propose mes impressions de lecture d'albums, pour le collège, le LP et le lycée. Point de vue forcément subjectif, voire partial, où piocher des idées pour compléter un fonds documentaire ou se faire plaisir...


La dernière bulle...
Couverture de l'album

























Sept athlètes / Kris, Bertrand Galic, David Morancho. Delcourt, 2017. 15,50 €. 978-2-7560-5466-7.

   Dans la série des « Sept », qui compte déjà trois saisons de sept albums chacun, « Sept athlètes » s’intéresse à la Guerre d’Espagne. Il commence à Paris, en juin 1936, alors que l’Etoile rouge de Montreuil s’apprête à envoyer aux Olympiades populaires de Barcelone – les jeux alternatifs aux Jeux Olympiques organisés par Hitler – cinq de ses athlètes originaires de tous pays. Francisco, l’Espagnol, est à l’origine du projet. Il y a aussi Carlo l’Italien, Jeanne, Antoine et Nicole les Français, auxquels s’adjoignent en Espagne Rudi le Juif Allemand et l’Irlandais Neill. Tous sont venus participer aux Jeux dans un esprit de résistance, et se trouvent embarqués dès le lendemain de leur arrivée à Barcelone dans la résistance active, les armes à la main, pour lutter contre les fascistes, les franquistes. Le souffle de la lutte les soulève, mais il dévie bientôt dans la direction d’une bataille moins anonyme. Lorsque Francisco apprend qu’une partie des fascistes qu’ils ont affrontés le matin est venue de San Isidro, son sang ne fait qu’un tour : sa fiancée vit à San Isidro, ainsi que ses parents, qu’ils n’a plus revus depuis deux ans, après avoir quitté son village pour travailler dans les mines des Asturies.
    Dès lors, l’intrigue prend un tour plus intime, quand à la faveur d’un bombardement aérien la voiture de Francisco et ses amis quitte la colonne pour se diriger vers son village. La réalité est pire que ce à quoi il s’attendait : le village est sous la coupe de son ancien frère de lait, petit cheffaillon aux ordres de son père, qui retient ses parents prisonniers avec des dizaines de villageois exécutés petit à petit. Pire, il a épousé Inès, sa fiancée, qui est enceinte… Le petit groupe d’engagés volontaires est seul face à la ville retranchée derrière ses murs et solidement gardée par les soldats. Pourtant, ils vont adresser un ultimatum à leurs adversaires. Et, s’appuyant sur leurs capacités physiques, ils vont faire croire à l’ennemi qu’ils sont toute une armée à leurs portes : courir d’une mitrailleuse à l’autre tout autour des murailles, forcer l’entrée en sautant à la perche au-dessus du mur d’enceinte le plus haut, traverser le désert environnant à pied pour aller chercher des renforts… Tout cela paraît trop improbable pour être vrai, et le dénouement de l’album rentre dans le rang d’une Histoire amère, qui a broyé bien des idéaux avant de voir revenir la liberté en Espagne comme dans le reste de l’Europe.
    Comme toujours avec Kris, la réalité la plus dure est relue avec le prisme du raconteur d’histoires. On s’y laisse prendre cette fois encore, et porter par le dessin très réaliste de David Morancho, mis en couleur avec talent par Javi Montes. Une fiction historique à proposer dès la fin du collège et pour les lycées.

Pour vous retrouver parmi les bulles...
Trois accès possibles :
- par auteur,
- par titre,
- par niveau de lecture (dès le collège / à partir du lycée).

D'autres lectures sont à retrouver sur le site (aux multiples ressources) des professeurs documentalistes de l'académie de Dijon.

Mise à jour : 22/04/2019 - Contact